coiffeur humour

Et vive les coiffeurs !

ET... VIVE LES COIFFEURS!!!

Allez, un petit tour chez le coiffeur histoire de paraître plus fraîche, plus belle et surtout... mieux coiffée! Enfin, coiffée tout simplement, c'est déjà pas mal. Donc, rendez-vous est pris, on y va. On n'a pas vraiment d'idée précise sur ce que l'on veut, mais on est très claire sur ce que l'on ne veut pas: ni blonde, ni trop apprétée (on ne va pas à un mariage et en brune que l'on est depuis tout bébé, devenir blonde d'un coup serait traumatisant). Sinon, on laisse libre le coiffeur-visagiste élu coupe d'or 1992 dans notre département! C'est du lourd, forcément! Confiante, on se dit qu'il sera sans aucun doute de bon conseil: vas-y Roger, laisse-toi aller, fais ce que tu veux de mes cheveux! On s'installe alors entre Madame Picheux et Madame Lambert qui ont visiblement leurs habitudes dans ce salon puisqu'elles en ont même enlevé leurs Scholl compte tenu de la chaleur qui leur engonce les pieds... Passons... Cindy (la coloriste) et Roger (le boss, Es-coiffeur, Es-coupe d'or 1992) font un état des lieux de notre chevelure: "terne, sans vie, fourchus, sans réélle coupe et avec pellicules, y'a du boulot!" qu'il nous sort, Roger! Ils parlent leur langue codée avec des "on lui fait la 225+ la 489, en insistant bien sur la racine. Nous on comprend rien, mais on fait confiance vu qu'on a déjà dit qu'on voulait quelque chose de naturel, avec des reflets dorés, mais pas blonds... Le chantier démarre avec pinceaux, alu, peinture, film plastique... et un passage de 20 minutes sous le grill... Ca tombe bien, avec les 35° qu'il fait dans ce salon sans clim, on avait un peu frisquet... On patiente, donc. Ce qui nous permet de nous éloigner un tantinet des deux pies qui racontent leur vie croustillante dans les moindres détails (ablation d'une verrue plantaire purulente, derniers exploits au thé dansant organisé par la mairie...). Une fois cuite, on passe au shampoing, et là: l'eau gelée nous ferait presque regretter le casque chauffant: on frise l'hydrocution! On rechange de siège pour passer à la coupe avec Roger! Roger est sacrément outillé: ciseaux de différents formats, tondeuse, il sort tout! Nous, prise d'une légère angoisse: "heu... la tondeuse, c'est peut-être pas la peine?!" "Laissez-moi faire!" qu'il nous dit pour nous rassurer... Là il nous explique qu'il faut "redonner vie à notre matière capilaire" et qu'il est "là pour ça!"... Hummmm.... Là on lui dit timidement que la couleur à l'air un peu claire... mais il nous demande d'attendre le résultat final pour juger... Résultat qui arrive effectivement après d'innombrables coups de ciseaux et un brushing certainement destiné à tester la resistance de notre cheveux au tirage infligé pendant de longues et douloureuses minutes... Et voilà: ça y est! Roger, fier de son oeuvre sort son miroir magique pour nous montrer notre verso... On cherche des yeux un signe qui pourrait nous dire que si, c'est bien nous! Mais non, rien, on ne trouve aucune ressemblance avec notre moi d'avant: On avait dit "pas trop clair": on est blonde! On avait dit "pas trop apprétée" on ressemble à Farrah Fawcett dans Drôles de Dames (juste la couleur et le brushing, hein, on reste lucide quand même, la ressemblance s'arrête là!) Voyant notre mine dépitée, il nous dit que "dehors, la lumière refletera mieux la couleur" et nous conseille d'attendre l'avis de la famille qui est toujours le meilleur. On se dirige vers la caisse, on se soulage d'une centaine d'euros (on a pu bénéficier de la promo du jeudi, c'est vraiment sympa!) et on rentre chez soi... Après quelques jours avec notre nouvelle tête, et n'y tenant plus, on s'achete une couleur maison, que l'on s'empresse d'appliquer... On fini en Morticia... Plus qu'à attendre que ça pousse...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×