Idées pour gonfler sa cagnotte

Pour ceux qui envisagent de partir en vacances mais qui n'ont pas réuni le budget nécessaire à cette dépense importante, voici quelques idées pour se faire une petite cagnotte non négligeable. Celle-ci sera destinée à se payer des chichis sur la plage, un apéro à la terrasse du café des sports, une balade en mer sur un canoé orange, des excursions à la découverte de la faune sauvage seine et marnaise, bref, tout ce dont on rêve, mais qu'on n'a jamais pu se payer!

Voici donc des idées qui ont fait leurs preuves, à utiliser sans modération:

* La brocante: excellente idée! On fait d'une pierre, quatre coups:

- on se débarasse de nos vieilleries. Et dans ce cas, pas de sentiments: on vire les vieilles K7 vidéo (on n'a même plus de magnetoscope en état de fonctionnement, alors pourquoi garder les cassettes?), les grilles pain qui ont bien failli foutre le feu à la maison, les vêtements que l'on ne porte plus (non, on n'a pas grossi, ils ne sont plus au goût du jour, c'est tout), bref, on tri, on jette, on n'hésite pas une seconde.

- on se fait des sous grâce à des choses improbables que l'on gardait depuis des lustres et dont on se demande par quel prodige d'autres peuvent s'y interesser?

- on fait des connaissances: nos voisins de stand, nos "clients" du jour (bon, ok, parfois, on a hâte que la brocante se termine...)

- on bronze! ... oui, bon, enfin, on rougit quelque peu à force de rester en plein soleil, mais c'est toujours mieux qu'une brocante sous la pluie...

* les travaux manuels: voilà une autre bonne idée! Et on n'hésite pas: on embauche les enfants pour fabriquer dessous de plat en pince à linge, pots de yaourts peints et autres tableaux confectionnés par nos soins. Bon, le risque, c'est qu'en fonction de notre aptitude artistique, on peut ne pas récolter beaucoup de thunes....

* La cuisine: on concocte petits sablés, cookies et autres délices et on se lance dans un porte à porte effréné dans tout le voisinage pour écluser nos biscuits. Evidemment, on y colle les gamisn: c'est toujours plus attendrissant. On leur dit que c'est pour financer une sortie pédagogique ou des crayons de couleurs, irrésistible. On peut même affubler les mômes de leurs vieilles fringues trop courtes, voire craquées histoire d'en rajouter un peu niveau émotion. Succès garantit.

* Le chant: pour celles et ceux qui ne sauront rien faire de leurs mains (ni cuisine, ni objets de décoration) reste le chant: une petite chansonnette sur le marché avec un chapeau laissé négligemment par terre et le tour est joué! Bon, même si on ne sait pas chanter, on peut quand même tenter: les gens verront bien que l'on est vraiment desespéré au point d'en arriver à cet extrême...

Sinon, on peut aussi braquer une banque...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×